Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nozegan
  • Nozegan
  • : Da garan, abaoe pell
  • Contact

Catégories

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 22:36
Petite soeur de mes songes

http://www.bierelagaelle.com , yec'hed mat dit !

 

J'emmène au creux de mon ombre Des poussières de toi

Combien de fois es-tu venue me visiter dans mon sommeil. Je pourrais raconter dans le détail la moindre seconde de chaque rêve dans les quelques heures qui suivent mon réveil. D'ailleurs les seuls dont je me souviens sont ceux auxquels tu prêtes ta présence. Et puis, au cours de la journée, les images s'estompent et en subsistent un sentiment agréable, et un creux dans la poitrine. Ce même creux que je ressens depuis que je te connais. Mais bon, il me faut bien admettre que c'est mon lot depuis toutes ces années, alors, à quoi bon aller contre, et d'ailleurs je n'en ai pas vraiment envie. Ce creux me nourrit, me remplit. Et puis, du moment que ça ne fait de mal à personne, si ça me plait de me réveiller en gardant une part imaginaire de toi, de ce rêve dont le goût agréable va m'accompagner pendant la journée ... Peut-être ce rêve m'a-t-il fait passer dans tes pas, peut-être ai-je vu ce que tu as vu, ou seulement capté une partie de ce que tu ressens, une bribe de ta vie .Car c'est tout ce qu'il me reste de toi maintenant : l'imagination, le goût du manque. Blaz an diouer.

 Alors, parfois, quand ce manque de toi est plus fort que la raison et la fatigue, quand ce creux dans la poitrine veut se nourrir de vraies odeurs, de lieux, de bruits et de gens que tu pourrais avoir croisés, je vais voir Lorient. En neuf ans, en une seule occasion, le hasard nous a réunis en un même lieu. C'était le 11 janvier 2015. Après avoir défilé, accompagné de ma famille, en mémoire des victimes de la barbarie jihadiste, je rebroussais chemin rue Turenne car la foule était trop compacte boulevard Foch. J'ai d'abord reconnu tes amis, et ça ne m'a pas surpris plus que ça quand je t'ai vue l'instant d'après. Un peu figée, tu te frottais l'oreille droite en regardant vers la foule. On a dû se croiser à moins d'un mètre, évidemment tu ne m'as pas reconnu, enfin probablement pas. Je crois bien que mon coeur s'est arrêté de battre. Puis quelques pas plus loin, j'ai respiré un grand coup, regardé le ciel et j'ai souri en disant "merci" tout bas. Merci au hasard de m'avoir permis cet instant, trois secondes parmi ces milliers de jours sans toi. Merci à la vie car tu es toujours là, sur ce petit bout de planète. En ce jour triste, quel bonheur égoïste de t'avoir vue en vie, entourée de tes amis.

Puisses-tu un jour te sentir forte après avoir lu ces lignes. Je t'aimerai toujours.

 

Kervenanec. Ce quartier de Lorient n'a pas l'ambition d'être un lieu de villégiature. Cependant, l'opération de re-vitalisation voulue par la commune a été accompagnée par l'implication des habitants, à  un degré inattendu. Ce fut d'abord le musée éphémère, création collective grandeur plus que nature. "A Kervé, ce qui s’écroule en premier ce sont les barrières, les idées toutes faites", comme celle qui laisserait croire la vie dans ces murs ne peut pas avoir de saveur. Pour m'y être rendu, j'ai beaucoup apprécié cet univers poétique, touchant, inattendu : la radio dans le frigo, les toilettes au plafond, la sirène dans la baignoire, la cornemuse aux chiottes (et c'est peut-être aussi bien comme ça), et les deux gamins qui accueillaient les nombreux visiteurs au pied de la cage d'escalier, avec une banane qui voulait dire "bienvenue, cette fois c'est chez nous que ça se passe", étonnés eux-mêmes d'une telle affluence chez eux.  Les tours furent détruites. Je ne les vois plus se détacher sur l'horizon des dunes lorsque je regarde la ville, vers l'Ouest. Cette initiative a-t-elle permis aux habitants des tours de faire le deuil de leurs demeures ? On peut encore visiter le musée éphémère ici : http://www.ideesdetournees.org/visitemusee.html ou bien ici :

 

 

 

Cinq ans après cette aventure collective, quatre tours ont disparu, le quartier a évolué, mais toujours avec les habitants dont la créativité collective trouve la place pour s'exprimer et prospérer, notamment à l'occasion de l'ouverture de l'équipement culturel "la Balise".

 

 

 

 

 

 

 

Vu de l'extérieur, il a l'air bien sympa ce quartier, et parmi les gens  qui l'ont fait vivre, il y en a une, toi, qui est plus qu'attachante, plus qu'une fée. Parfois je m'imagine que tu n'as pas oublié que tu compteras toujours pour moi.

 

 

 

Diffusé sur Ty Télé en février 2010 : les Lorientais se souviennent de la reconstruction de leur ville au sortir de la seconde guerre mondiale. Le sujet est d'importance pour une ville qui a été presque entièrement détruite et qui, aujourd'hui, essaie de reconstituer sa mémoire. Son service du patrimoine organise toutes les semaines des visites des quartiers. Au détour des rues, des panneaux d'intreprétation aident à déchiffrer l'histoire des dernières décennies. 

 

Pour savoir s'il y a du monde dans la rue ou sur le port, squelques webcams bretonnes pas forcément très touristiques, y'a des endroits moches, c'est sûr.

Alors, et même si rien ne vaut d'y être en vrai, cliquez sur les liens ci-dessous pour voir en direct ...

... l'Aberwrac'h : le port, la Manche (Mor Breizh) ici http://www.port-aberwrach.com/index.php?LiveCam

... Brest, le port ici : http://www.port.cci-brest.fr/fr/webcam/

... La Baule : la baie ici : http://www.labaule.com/webcam/labaule-lepouliguen.php 

... Groix, Port Louis et Guidel : http://www.caplorient.com/Webcam.1254.0.html?&no_cache=1

--- Le Guilvinec : par ici les bigoud' http://www.leguilvinec.com/public/webcam/

... Saint Brieuc, la rue Saint Guillaume ici : http://www.saint-brieuc.maville.com/vivre/webcam.php?IN_cam=StBrieuc

 


Repost 0